s'inscrire à la newsletter

actuvend

16 janvier 2015

« Le Parisien », « L’Express », « 20 Minutes »… Les sites de presse inaccessibles

"L'Express", "Le Parisien", "20 Minutes"... De nombreux sites de médias nationaux sont actuellement indisponibles.

Vers 10 heures ce vendredi 16 janvier, l'hébergeur Oxalide, commun à une trentaine de sites de presse, est "tombé", c'est-à-dire est passé hors ligne. Sur Twitter, l'entreprise évoque un "incident en cours sur notre infrastructure" qui toucherait "le coeur de réseau". De quoi laisser penser à un problème technique.

Sur Twitter, plusieurs spécialistes en informatique évoquent une éventuelle attaque de DDoS, c'est-à-dire de déni de service, qui consiste à submerger un serveur en requête jusqu'à le rendre inaccessible. Cette technique a largement été popularisée par le groupe de hackers informel Anonymous.

Cette indisponibilité intervient après plusieurs jours de cyber-attaques massives contre les sites web français. Plus de 19.000 piratages ont ainsi été recensés. Plusieurs groupes de pirates informatiques avaient menacé demener des actions de "grande ampleur" pour ces jours-ci, mais aucune revendication ne semble avoir été publiée.

Le site ZDNet, indisponible, affirme que le scénario d'une cyberattaque est considéré comme "probable" par Oxalide.

Oxalide héberge les sites de "L'Express", du "Parisien", de "20 minutes", de "Mediapart", de "France-Info", de "Marianne", de "Slate", de "Vanity Fair", de "l'Opinion", ou encore de ZDNet, Gamekult et Gameblog. L'hébergeur s'occupe également des sites d'entreprises comme le groupe Accor, Sushi Shop, Alinea ou Kiloutou. Tous sont actuellement indisponibles.

RETOUR